Lumineux-Champollion
  Lumineux-Champollion

"Jean-François et son précepteur Dom Calmels dans les rues et campagnes de Figeac."

            DOM CALMELS.

          1798-1801

 

 

 

 - A l’origine, « écrire »

-         - en langue romane : « scribere », tracer de caractères.

-         - ou encore racine indo-européenne : « ker/sker portant l’idée de couper, d’inciser.

-         - en sémite : « ktb » tracer ou rassembler, ou « zbr » tailler, poser pierre sur pierre.

-          les runes elles renvoient au mystère, au secret ; « runa, runar, run, rhin . » L’idée d’écrire, à l’origine, n’a pas de rapport avec les sons de la langue. Par contre elle possède trois traits de sens ;

-          -  l’idée de tailler

-          -  l’idée de rassembler

-          - l’idée de secret, de mystère.                                                                                                                                                 (Histoire de l’écriture)

 

 

« Le petit Champollion bouge… »

 

Aujourd’hui Dom Calmels se sent impuissant…

C’est que le petit Jean-François ne cesse de réclamer son grand frère, parti pour Grenoble.

 Mais il y a plus inquiétant. Ce chérubin lui échappe. Il exige d’autres études, des langues orientales… Le père abbé, n’ignore plus que « Cadet » est doué pour celles-ci mais que lui hélas, ne l’est point.

Tant qu’il s’agissait de dessin, de minéral, de végétal, d’animal, soit… mais de langues orientales…

Il se rend à l’évidence, ses propres limites sont atteintes. Ce qu’il n’a pas le temps d’avouer à Jacques-Joseph car déjà, le petit monte dans la diligence qui part en direction de l’aîné et du Dauphiné.

Dom Calmels pense : « faut dire qu’il est bien curieux ce petit…  un jour un volcan, un autre jour  la glace. Il possède en lui quelque chose de difficile à expliquer mais qu’il est doué… »

N’a t-il pas appris à lire seul lors des messes ? Il regardait maman suivre des mots sur son missel, les avait identifiés, en avait enregistré les sons, puis avait réunit les deux ; réussi l’oral et l’écrit en somme… Enfantin… enfin, pour lui.

Cette malice, cette curiosité, cette ténacité lorsque « Monsieur » était disposé, avait fait encore dire au curé que décidément, ce petit irait loin, qu’il possédait de plus  une très bonne aptitude pour les lettres et le dessin.

 Cela sera fort utile plus tard au futur déchiffreur dans les copies des hiéroglyphes.

Le destin posait en ce corps juvénile ses bases, elles étaient en granit d’Assouan. Dans vingt-deux ans, elles auront à supporter une date : la naissance de l’égyptologie.

Mais pour le moment, oubliées les routes, oubliées ces heures de ballotements, cadet bondit comme un diable hors de la malle-poste pour tomber dans les bras de celui qui lui manquait tant… Jacques-Joseph, son « père », son ami , son frère...

 

Bienvenue dans le berceau des Champollion, bienvenue dans le Dauphiné, bienvenue à Grenoble…

 

Pendant ce temps… La campagne d’Égypte.

Le 19 mai 1798, 400 navires, 40000 hommes dont 167 savants, 10000 marins, voguent vers Alexandrie…

MISSION CHAMPOLLION

 



Par Patrick Kararsi

  

   

Statue de Bartholdi – Collège de France .   « Je veux consacrer ma vie à l’antique Egypte. » JF Champollion. Statue de Bartholdi – Collège de France . « Je veux consacrer ma vie à l’antique Egypte. » JF Champollion .
JFC par Mauzaisse 1830 (Copie, don de Mr Hervé Champollion) JFC par Mauzaisse 1830 (Copie, don de Mr Hervé Champollion)
JFC par Rougé JFC par Rougé
JFC par Étex JFC par Étex
JFC à l'IFAO au Caire JFC à l'IFAO au Caire
JFC JFC
JFC par Mme de Rumilly 1823 JFC par Mme de Rumilly 1823
JFC par Angelelli 1836 JFC par Angelelli 1836
Hermine Hartleben 1ère biographe de JFC 1906 (Don de Mr Martin Hartleben) Hermine Hartleben 1ère biographe de JFC 1906 (Don de Mr Martin Hartleben)
logo association "lumineux-champollion" logo association "lumineux-champollion"
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Patrick Kararsi "Tous droits réservés"